lapetitecitroen.fr

Ayant une histoire en liaison avec la mémoire collective à l’Occupation, icône de la Résistance et tour à tour, voiture de la Gestapo, la Citroën Traction Avant est une voiture fabriquée par le constructeur français Citroën entre 1934 et 1957. La Citroën Traction est une automobile qui prend part à des qualités routières d’exception de son époque et qui faisait d’ailleurs partie des véhicules préférés des gangsters. La particularité de cette voiture, à l’époque, était que ce sont ses roues avant et non arrière qui sont motrices. La traction avant n’est pas une innovation puisque Cord, Adler ou DKW en proposaient depuis déjà plusieurs années.

Par rapport à la traction avant…

Les Français ont beaucoup à dire par rapport à la traction avant. Il y en a ceux qui pensent que la traction avant est une technique propre à Citroën et que la marque est la première à avoir mis sur le marché une voiture traction avant. Pourtant, la Cord L 29, la première traction produite, est apparue aux États-Unis dès 1929. En 1930, l’Allemagne présente la Stoewer, la première traction fabriquée en Europe. Cependant, le principal évènement d’outre-Rhin a été la production en série de tractions populaires, dont les DKW Front pour une fabrication sous licence en Tchécoslovaquie.

Citroën et la traction avant

Vers 1932, Alder met en route la Trumpf, ensuite la Trumpf Junior avec un succès conséquent pour 100 000 voitures construites. Toutefois, la première traction promue sur le marché français est la Rosengart Supertraction, un an avant Citroën. Ce n’est autre que l’Alder Trumpf Jupiter en construction sous licence par une firme parisienne. En réalité, de nombreuses Tractions Avant existaient bien avant Citroên, mais tous ces constructeurs n’avaient pas le talent publicitaire d’André Citroên. C’est ce qui lui a permis une certaine notoriété sur toutes ses Citroën Traction Avant.